S'IDENTIFIER






Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
ACCUEIL
Kill la Kill
Écrit par Tiffany   
28-03-2014

kill-la-kill


Titre original : Kill la Kill

Année de production : 2013-2014

Studio : TRIGGER

Genres : Action, Comédie, Fantastique

Auteur : Nakashima Kazuki

Volumes, Type & Durée : 24 épisodes de 25 minutes

Synopsis : Dirigée d'une main de maître par la présidente du conseil des élèves, Kiryuin Satsuki, l'académie Honnouji est réputée pour ses Goku uniformes, des vêtements spéciaux donnés à certains élèves et leur offrant des pouvoirs surhumains. Le quotidien de l'établissement va se voir bouleversé le jour ou Matoi Ryuko, une adolescente recherchant des indices sur la mort de son père, intègre l'école. N'ayant que sa vengeance en tête, cette dernière reniera l'autorité de Satsuki afin d'obtenir des réponses.
 
Avis personnel : Par où commencer pour parler de Kill la Kill, c’est qu’il y a tellement de choses à en dire que tout se bouscule dans ma tête. Bon déjà celles et ceux qui auront lu mes premières impressions concernant l’anime savent déjà que je l’attendais avec grande impatience avant même sa sortie et que les cinq premiers épisodes étaient à la hauteur de mes attentes et ne prévoyaient que du bon pour la suite. Depuis il y a quand même eu 19 épisodes de plus et qu’en est-il donc du bilan aujourd’hui après la fin de cette série? Allez je ne vais pas laisser planer le mystère bien longtemps, Kill la Kill c’est une TUERIE! Ce mot lui correspond bien, cette production est unique en son genre et le résultat est un régal pour les yeux comme pour les oreilles!
 
Comme je l’avais déjà dit dans mes premières impressions, dès le départ je n’attendais pas de Kill la Kill un scénario ultra travaillé, pour moi il remplissait parfaitement son rôle avec une bonne réalisation, des combats bien mis en scène qui claquent et une bonne musique, tous ces critères ont largement été respectés mais il s’est ajouté à ça beaucoup d’autres surprises et points positifs. Ce que je trouve génial avec cette série c’est le côté « grosbill », les pouvoirs sont overcheatés, l’humour poussé à l’extrême dans son genre, idem pour les personnalités des différents protagonistes qui sont plus barges les uns que les autres et cet aspect ne fait que s’accentuer au fil des épisodes. Je dois dire que c’est généralement des choses auxquelles je n'accroche pas trop, j’adore les univers fantastiques avec des combats pas forcément ultra réalistes mais dès le moment où ça part dans tous les sens et que c’est power-up sur power-up ça me lasse et je décroche, Kill la Kill c’est donc exactement ça et pourtant j’ai adhéré à 200%! C’est la magie de cet anime, dès le moment où on se lance dedans on se fait prendre dans la spirale sans pouvoir en décrocher jusqu’à la fin et on lui pardonne tout! Pourquoi? parce que toutes ces exagérations collent parfaitement à l’univers de cette série et on n’a pas besoin de se poser des questions sur le fait que c’est tiré par les cheveux, c’est Kill la Kill c’est comme ça et c’est ce qui rend cet anime génial!
 
Je disais donc que je n’avais aucune attente concernant le scénario, après les premiers épisodes j’ai constaté qu’il n’était finalement pas si insignifiant et ça n'a fait que se confirmer par la suite. L’évolution de l’histoire a été pour moi dans l’ensemble imprévisible, j’avais l’impression que tout avançait très vite, dès le début on a un premier affrontement entre Ryuko et Satsuki qui se donnent déjà à fond, le reste s’enchaîne à grande vitesse et on finit par se demander comment l’anime va tenir jusqu’à l’épisode 24. Personnellement je m'interrogeais sur la direction qu'il allait prendre car pour moi ça avançait trop vite. Puis est arrivé l’épisode 18... Je suis fan de Kill la Kill depuis son commencement mais à la fin de l’épisode 18 je me suis rendue compte que ce n’était pas juste un super anime, non c’était une vraie tuerie. Scénario sans grand intérêt? Non. La fin de cet épisode nous offre des scènes d’action grandioses sur la musique qui va avec puis un gros rebondissement pour finir sur un superbe cliffhanger qui va rendre l’attente de l’épisode suivant très longue. A partir de là on va de surprises en surprises et c’est que du bonheur! Pour moi Kill la Kill est devenu encore plus imprévisible à ce moment-là, ces épisodes auraient pu aboutir sur le final de la série mais on sait qu’il reste encore 6 épisodes, que va-t’il bien pouvoir se passer pendant ces derniers? C’est la question que je me suis posée. Pour l’instant je ne vais pas pousser plus loin concernant la fin car je ne ferais que spoiler mais perso j’ai adoré!
 
Sinon je vais parler un peu des personnages qui sont tous géniaux. Tout d’abord Ryuko, c’est tout à fait le genre d’héroïne que j’apprécie, c’est une bourrine qui cogne avant de réfléchir mais qui a également son côté attachant. J’ai trouvé sa relation avec Senketsu excellente et évidemment très drôle, un uniforme qui parle ça ne s’est pas vu très souvent, c’est original et j’ai beaucoup aimé le principe. Ryuko est un personnage qui va prendre de l’ampleur au fil des épisodes, déjà elle va gagner rapidement en puissance, là encore c’est beaucoup de power-up mais en aucun cas dérangeant parce que c’est vraiment bon de la voir éliminer ses ennemis sans le moindre problème. De plus il y a clairement une part de mystère qui l’entoure et à ce sujet on ne va pas être déçus (épisode 18 ^_^), sa relation avec Satsuki est très intéressante également, leurs combats sont pour moi les meilleurs de l’anime surtout que c’est tellement bien mis en scène! En bref, Ryuko est une héroïne que j’ai adoré du début à la fin, ses relations avec les différents personnages sont toutes intéressantes, je n’ai absolument rien à lui reprocher. Ensuite vient Mako, là encore on a la preuve que Kill la Kill n’est pas un anime comme les autres car j’ai beaucoup de mal avec ce genre de perso et pourtant avec Mako c’est différent. Sa personnalité est exagérée au maximum, elle l’a toujours ouverte avec un débit de paroles hallucinant (tient, ça me rappelle l’héroïne d’Excel Saga, même si de souvenir celle-ci est encore pire XD) et pourtant elle a son rôle dans l’histoire et sans elle ça ne serait plus pareil. Ce qui est intéressant avec ce perso c’est qu’au départ elle semble juste avoir un rôle comique mais au final c’est un réel soutien pour Ryuko et elle va avoir un effet positif sur cette dernière plus d’une fois. En plus de ça, elle a l’art d’intervenir à tout moment et ceci même dans les scènes dramatiques, ça pourrait casser le rythme ce qui est arrivé une ou deux fois mais généralement c’est très amusant car c’est inattendu et ça sort de l’ordinaire. Oh et puis il faut dire qu’elle est quand même classe dans son uniforme de présidente du club de baston ^^.
 
Ensuite nous avons Satsuki, personnage que j’ai beaucoup apprécié également, elle a le rôle de l’ennemie principale mais on voit qu’elle est plus subtile que ça, ce n’est pas juste la grande méchante qui veut prendre le contrôle sur le monde, on comprend rapidement qu’il y a quelque chose derrière. C’est difficile pour moi de parler de ce personnage sans faire de spoiler comme il prend une toute autre direction sur la fin de la série mais je dirais que j’ai trouvé cette évolution plus que positive. Les autres personnages ne sont pas en reste non plus que ce soit la famille de Mako qui est aussi barge qu’elle, le conseil des quatre qui est à la fois drôle et classe, les Nudist Beach qui sont euh… plutôt drôles que classes lol mais ils ont leur rôle à jouer dans l’histoire et pour finir Harime Nui qui a une apparence toute mignonne et inoffensive alors que c’est un monstre de puissance, elle prendra aussi de l’importance au fil des épisodes, et puis il y a bien sûr Ragyo. Là encore ce sera difficile de parler d’elle sans spoiler donc je développerai plus à son sujet dans le prochain paragraphe qui est à ne pas lire si vous n’avez pas encore vu ou terminé l'anime.
 
< ATTENTION SPOILER > Dans ce paragraphe je vais parler des évènements qui se déroulent dès l'épisode 17. On comprend donc que la grande méchante de l’histoire n’est finalement pas Satsuki mais sa mère, Ragyo. En soit ce n’est pas un très gros rebondissement mais il faut dire qu’il est très bien amené et c’est intéressant de voir tout ce que Satsuki a prévu. Comme on s’y attendait, c’est un personnage réfléchi. A ce moment-là je me suis justement dit, ok Satsuki est donc du côté de Ryuko au final, mais alors c’est la fin non? Parce que, Satsuki semble réussir à battre Ragyo et du coup Ryuko n’a plus aucune raison de s’attaquer à Satsuki alors pourquoi est-ce que ça se passe déjà à l’épisode 17/18? C’est la question que je me suis posée et je doute d’avoir été la seule. Mais c’est loin d’être fini, Ragyo est un monstre immortel, elle démolit sa fille comme de rien, on découvre des éléments du passé qui nous font comprendre que cette femme est horrible avec ce qu’elle a fait subir à sa première fille qui abouti finalement sur un échec et elle recommence avec sa seconde. Un bébé visiblement mort peu de temps après sa naissance, un nouvel échec quoi. Jusque là rien de très extraordinaire mais elle va ensuite s’en prendre à Ryuko et à ce moment-là ça tombe, ce fameux bébé n’est pas mort, il a survécu et c’est en fait Ryuko! Honnêtement je ne l’ai pas vu venir, pourtant en y réfléchissant il était facile de faire le rapprochement mais tout s’est passé si vite que je n’ai pas eu le temps de faire le raisonnement dans ma tête. Après ça elle arrache le coeur de Ryuko et fin de l’épisode 18, quand je disais que l’attente du suivant était longue… Avec ces révélations l’anime prend un virage à 180° et quel virage! A partir de là à chaque nouvel épisode j’allais de surprises en surprises et je me répétais que cet anime était une tuerie, alors oui en y réfléchissant ce n’est pas un scénario énorme, au final on a droit à un personnage qui veut juste conquérir le monde et une révélation sur deux soeurs qui s’opposent l’une à l’autre mais qui finalement sont dans le même camp mais tout a été amené de manière si inattendue qu’au final c’est énorme et ça fait que l’anime a totalement dépassé mes attentes. Le déroulement des différents évènements est top, Ryuko est un peu pénible quand elle rejette Senketsu mais ça permet une nouvelle opposition des deux soeurs qui combattent avec le Kamui de l’autre, là encore je ne l’ai pas vu venir et le résultat rend super bien. Le combat final est haut en couleurs, ça pète dans tous les sens, la musique est toujours aussi bonne, ça y va avec les power up autant d’un côté que de l’autre, ça finit dans l’espace avec une Ryuko en mode super saiyan, là encore que d’exagérations mais qu’est-ce qu’on s’en fout parce que c’est tellement bon! C’est ça Kill la Kill et les producteurs ont poussé la chose jusqu’au bout en assumant les choix qu’ils avaient faits pour cet anime. Évidemment Ryuko remporte le combat mais chose inattendue, Senketsu disparaît, j’ai trouvé ça triste, pour moi c’était un personnage à part entière et c’est clairement comme s’il y avait eu un mort mais d’un autre côté la scène des adieux avec Ryuko est très belle et émouvante. Ce final a pour moi été à la hauteur de mes attentes même si au niveau intensité des combats ça n’atteignait pas celui des échanges entre Satsuki et Ryuko, j’aurais aimé avoir un peu plus de combats rapprochés avec Ryuko/Satsuki d’un côté et Ragyo de l’autre mais bon ça reste un détail. Encore quelques mots concernant Ragyo comme je n’ai pas pu le faire dans le paragraphe précédent, et bien c’est clairement la grande méchante toute vilaine pas belle qui veut conquérir le monde et elle ne laissera rien ni personne contrecarrer ses plans. Elle n’a vraiment aucun scrupule à faire d’horribles expériences sur ses filles pour arriver à son but, donc une nouvelle fois c’est poussé à l’extrême mais est-ce utile de répéter que ce n’est pas dérangeant? Par contre seule grosse inutilité, les scènes vulgaires avec Satsuki, il y en a deux je crois, c’est vraiment malsain et surtout ça n’a aucun intérêt. Voilà pour la partie spoil! < SPOILER FIN >
 
Quelques mots maintenant sur la musique, bon c’est du Sawano donc mes attentes étaient très grandes. Il me semble que j’ai découvert ce compositeur sur Guilty Crown et j’avais adoré son travail, ça c’est confirmé avec Shingeki no Kyojin et maintenant Kill la Kill. L’OST est énorme, franchement une parfaite réussite et ça apporte énormément à l’anime, mes préférences vont tout d’abord à « before my body is dry » bien sûr qui est une merveille, ainsi que « blumenkranz » qui est arrivée plus tard et que j’ai rapidement adoré également. Au niveau animation c’est vraiment réussi, surtout les scènes d’action qui sont superbes, après c’est évident qu’il faut apprécier le style de TRIGGER mais personnellement c’est mon cas et là encore ça colle tellement bien à l'univers de Kill la Kill.
 
Voilà, j’arrive gentiment au terme de ma critique qui me semble déjà bien longue. En conclusion, vous l’aurez compris, Kill la Kill est un anime que j’ai adoré du début à la fin, c’était vraiment une excellente surprise qui aura été bien au-delà de mes espérances. C’est toujours un déchirement d’arriver à la fin d’une série qu’on a suivie hebdomadairement pendant 6 mois, j’avais pour habitude de regarder le nouvel épisode chaque vendredi et franchement ça va me manquer… ça m’avait fait la même chose avec SAO et SnK mais ces trois séries se sont suivies et j’espère de tout coeur qu’une autre petite perle fera suite à Kill la Kill, parce que des animes de cette qualité sont encore beaucoup trop rares. 

 

Trailer (VOSTA)

 

Opening 1 

Opening 2


Ending 2

 

 

Téléchargement : Disponible chez Wakanim

 

 

Dernière mise à jour : ( 28-03-2014 )
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

< Précédent   Suivant >
Quel est votre animé japonais préféré?
Valid XHTML & CSS - Design by ah-68 - Copyright © 2007 by Firma